PHARMACIE AVEC OU SANS INTERNET ?

3. Comment une officine peut débuter sur Internet ?

  • Comment changer de lunettes ?
  • Que faire avant de commencer ?
  • Comment commencer ?

Comment changer de lunettes ?

Lunettes

Vous connaissez votre officine dans ses moindres recoins. Par contre votre vision d’Internet est plutôt floue, remplie d’opinions personnelles et d’idées reçues. Se déconditionner pour aborder un domaine nouveau est essentiel.

« On fait un site pour une poignée de cacahuètes »

Vous avez raison. Mais ne confondez pas l’outil avec sa fonction. La question n’est pas d’avoir un site Internet mais de savoir comment l’exploiter. Faire de la technologie et exploiter une technologie, ce n’est pas le même métier. Vous n’avez pas appris à conduire avec un garagiste mais avec un moniteur d’auto-école. Le facteur de succès est dans l’acquisition des compétences nécessaires à une exploitation réussie du site, notamment en marketing digital et non dans sa réalisation technique.

« Internet, c’est très impersonnel »

C’est tout à fait vrai pour des entreprises qui n’ont pas de lieu de vente physique. Votre chance, c’est d’avoir un fond de patientèle important et fidélisé. Leur parler de votre site est simple et facile. Ils vous connaissent. Ils sont prêts à vous écouter. Ils vous font confiance. Ils liront vos mails et vos newsletters parce que vous ne pouvez pas les décevoir, vous êtes leur pharmacien.

« Internet, je n’y comprends rien »

Rassurez-vous c’est normal. Au début de vos études de pharmacie, vous aviez peut-être le même sentiment. Depuis, ça s’est arrangé. Il faut juste décider de comprendre. L’information dont vous avez besoin existe… sur Internet. Souvenez-vous que les dirigeants qui réussissent le mieux sont ceux qui ont les meilleurs conseillers.

« Internet, ça prend du temps »

Tout prend du temps. La question est de savoir quelle est votre priorité. Qu’est-ce qui va valoriser le plus votre officine : refaire à neuf vos locaux ou vous positionner en leader grâce à Internet dans votre zone de chalandise. Tout dépend de votre horizon. Si vous vendez votre officine à court ou moyen terme, une remise au goût du jour peut être une priorité tout à fait légitime. Si vous voulez développer votre pharmacie sur le long terme, Internet semble incontournable.

Que faire avant de commencer ?

Girouette

Il faut réaliser qu’Internet n’est pas seulement une révolution dans la communication, c’est surtout un renversement de perspective. Ce n’est plus le client qui va à la pharmacie, c’est la pharmacie qui vient au client. Le vent a tourné. La rencontre a lieu sur le WEB parce que l’Internaute a un besoin de santé et qu’il cherche une solution donc une compétence. Dans les générations connectées (2/3 de la population), lorsqu’on a les yeux rouges, le réflexe est de taper tout de suite dans Google «  conjonctivite ». C’est facile et rapide. Vous sortez votre smartphone et vous avez la réponse. Une fois que le pharmacien a réalisé la situation, la question qui se pose est simple : dans quel domaine particulier de la santé sa pharmacie peut apporter ses compétences aux Internautes pour les aider à résoudre leurs problèmes ? Grâce à Internet, le pharmacien retrouve sa qualité de prescripteur et de thérapeute. Voilà que la technologie nous ramène au cœur de métier du pharmacien.

Comment commencer ?

Oeuf

Une fois choisi le domaine de compétence que vous souhaitez valoriser, il vous faut vous construire une identité sur Internet. On parle d’un site « didactique ». Vous êtes qui ? Vous savez quoi ? Qui cela concerne ? Si vous avez une spécialité, vous aimez ce que vous faites et vous savez en parler. A travers votre discours, toujours renouvelé, l’Internaute intéressé devine vos compétences. La partie est gagnée, il va entrer en relation avec vous. Si vous êtes le spécialiste du sommeil dans sa ville, dans sa région, pourquoi irait-il ailleurs, lui qui dort si mal depuis si longtemps ? Le site « didactique » permet à votre Internaute de se renseigner sur vos solutions santé, de vous poser des questions, de dialoguer et finalement de prendre rendez-vous. Maintenant, vous passez à l’étape suivante : rendre les transactions simples comme l’œuf de Colomb. Votre Internaute veut voir les produits que vous conseillez et surtout lire vos recommandations, et peut-être choisir entre différentes options. Alors, vous installez en complément une e-boutique de pharmacie « Click & Collect » où l’Internaute pourra vous commander les produits dont il a besoin et qu’il viendra chercher à votre officine.